Journées d’échanges PROMMATA ITALIE & FRANCE

Bonjour à tous,

Le 3 et 4 novembre auront lieu des journées d’échanges PROMMATA en ITALIE et à Agen en France !

Vous trouverez ci dessous le programme des journées en Italie (le programme pour Agen arrivera très bientôt)

En espérant vous retrouver à l’une des Journées D’Échanges

L’Equipe PROMMATA

Association PROMMATA

La Gare, 09420 RIMONT – 05 61 96 36 60

communication@prommata.org

www.prommata.org

Share Button

Grande Foire de la petite Agriculture

Bonjour à tous !

La 10ème édition de la Grande Foire de la Petite Agriculture (GFPA) a lieu ce dimanche 14 octobre au Domaine Départemental des Trois Fontaines (au Pouget) de 9h à 18h.
Au programme : Marché paysan, concerts, restauration sur place, jeux, tables rondes, démonstrations de machines agricoles, traction animale, balades végétales, animations… pour plus de détails, voir le programme et une description de la manifestation en pièce jointe.
La Grande Foire de la Petite Agriculture, c’est un festival gratuit et ouvert à tous qui tourne autour de l’agroécologie, l’environnement, l’alimentation durable et les questions paysannes.
Cette année, il y aura une table ronde sur la spiruline le matin avec la Fédération des spiruliniers de France et une autre sur la viticulture au « naturel » l’après-midi, avec des vignerons et Raphaël Métral, agronome à Supagro.
Lors de cette journée, vous pourrez également participer aux réflexions sur l’alimentation et l’agriculture. Les États Généraux de l’Alimentation et de l’Agriculture Durable seront la pour rassembler vos avis et idées sur ces thématiques pour ensuite les faire remonter aux politiques publiques.
Enfin, pour ouvrir le Festival: il y aura des cinés-débats à Clermont l’Hérault et à Lodève !
Mercredi 10 octobre, 20h30, cinéma Lutéva (Lodève) : « Food Inc« , Robert Kenner, 2008, un film sur les rouages de l’industrie agro-alimentaire. Intervenant : Benoît Daviron, chercheur en économie et gestion de la recherche au CIRAD , département « environnements et sociétés »
Vendredi 12 octobre, 20h30 cinéma Alain Resnais (Clermont l’Hérault) : « Bientôt dans votre assiette (de gré ou de force)« , Paul Moreira, 2015, une enquête sur la guerre mondiale des OGM. Intervenant : Bob Brac, coordinateur général du BEDE (Biodiversité, Echanges et Diffusion d’Expériences) et conseiller en gestion des ressources génétiques des plantes.
 
Share Button

Pétition Vivéa

Signons pour que vivéa continue à financer les porteurs de projets !

Pour signer cliquez sur l’image !

Share Button

À louer terrain bio près de Lille

Recherche maraîcher courageux !

À louer à 10 km de LILLE (59) et à 5 km du MIN de LOMME (59)

2 Ha en culture maraîchère, certifiés bio avec forage (mais sans les bâtiments)

105 adhérents coopérateurs.

Le porteur de projet doit être :

  • Courageux (si son rêve est de travailler 35h/semaine s’abstenir)
  • Compétent (s’il n’est pas de la région, il peut bénéficier s’il désire de conseils du cédant)
  • Correct (désireux d’exploiter en « bon père de famille » et avec un esprit commerçant)

La traction animale n’est pas obligatoire, mais si le porteur de projet est intéressé il pourra être aidé sur place à ce propos.

Pour plus d’informations veuillez contactez :

L’Association PROMMATA par courriel (communication@prommata.org) en vous présentant. Elle vous mettra en relation avec la personne concernée.

Share Button

La Canopée en fête

La fête c’est ce Week-end !

Ce samedi 8 septembre 2018

 

De 10h à la nuit tombée, nous vous accueillons à la ferme Canopée pour une grande journée festive:

entre visite des jardins, échanges agro-écologique, et activités diverses et variées.

Un repas (bien sûr!),des concerts, spectacle de cirque et autres contes,

des jeux pour tous et des ateliers, promenade en calèche, projection de courts métrages, des moments d’échanges

et de détente…

Voir programme joint et tous les détails sur le site de la ferme Canopée.

ou sur celui de Brin de Terre.

N’ hésitez pas à venir en famille ou entre amis (ou tout seul aussi), c’est avec plaisir que nous vous accueillerons pour des moments de joie et de partage.
Pas besoin de réserver, mais vous pouvez tout de même nous informer de votre venue par retour de mail. Pensez à prendre votre pique-nique et vos couverts pour le repas du midi, ainsi que quelques sous pour le repas du soir, la participation libre et autres chapeaux…

Plus d’infos sur le site de la ferme canopée.

N’hésitez pas à transmettre à votre réseau d’amis, nous vous attendons nombreux!!

Bel été à tous et à très bientôt.

Plus d’infos sur le site de la ferme canopée

Nicolas Bénard et Hélène Barbot
Brin de terre
à la Ferme Canopée
Danazac
32260 SANSAN
Share Button

Goûter à la ferme du Cap de la Goutte

Share Button

Rencontres « Maraîchage sur Sol Vivant »

Du 12 au 14 août à Lahage (31370)

2018, une édition toute nouvelle !

 

Nous avons choisi de décliner cet événement sous une nouvelle forme, 3 jours pendant l’été afin de :

  • visiter des jardins en pleine production
  • organiser un maximum d’activités en plein air
  • bénéficier de jours longs pour profiter pleinement des rencontres et favoriser les liens
  • accueillir les participants en camping (et ainsi minimiser les coûts pour les participants
  • pouvoir venir en famille

 

Le lien vers le programme : https://sud-ouest.wixsite.com/maraichagesolvivant/schedule
Celui vers les inscriptions : https://www.helloasso.com/associations/maraichage-sol-vivant/evenements/rencontres-nationales-msv-2018

Share Button

TRÈS TRAITS, L’énergie de la traction animale

Le dimanche 8 juillet de 10h00 à 19h 00 à l’écomusée des Monts d’Arrée (29 450 COMMANA) une journée dédiée aux usages traditionnels et contemporains du cheval de trait breton.

Site de l’écomusée des monts d’arrée

Le programme détaillé est téléchargeable en suivant ce lien :

Programme Très traits

 

Share Button

Lettre ouverte de Léon Maillé, paysan retraité du Larzac

Expulsions à ND-des-Landes ? Un non-sens

 Si après avoir, en 1981, annulé l’extension du camp militaire du Larzac, le président Mitterrand avait expulsé les squatters, le laboratoire rural extraordinaire imaginé par les jeunes illégalement installés sur le plateau n’aurait jamais existé.

Ainsi, fait unique en France, l’admirable gestion collective, depuis 30 ans, des 6 300 ha appartenant à l’Etat et des 1 200 ha aux GFA militants n’aurait, elle non plus, jamais existé. Cela a permis l’éclosion d’une agriculture paysanne très diversifiée que nous les anciens, engoncés dans la mono-production roquefort, n’aurions jamais imaginée, encore moins osée. Transformation à la ferme, vente directe de fromage de brebis et chèvre, de viande d’animaux de plein air (bœuf, agneau, cochon…), très souvent en bio, auxquels il faut ajouter miel, artisanats divers, dresseur de chiens de berger, chèvres angora, et même fabrication de bière et d’apéritifs, etc.

En fait, chaque maison ou ferme vide dans les années 1970 est maintenant vivante. Ainsi, par endroit, on a doublé la population agricole et, pour mieux écouler ces produits fermiers, voilà 30 ans a été inventé ici le concept de marché à la ferme, largement repris ailleurs.

C’est le résultat du brassage d’idées provoqué par l’arrivée de tous ces jeunes de l’extérieur qui a été le levain de la revitalisation du causse. Ainsi, le prototype du premier rotolactor pour brebis a été inventé par… un natif du Pas-de-Calais, et le créateur de la magnifique coopérative des Bergers du Larzac (34 producteurs et 35 salariés) est venu de Nanterre reprendre une ferme vendue à l’armée. Du coup, ici on innove : ainsi plusieurs hameaux sont chauffés par un réseau de chaleur à la plaquette forestière locale, les toits des fermes hébergent des panneaux photovoltaïques, et depuis peu une Toile du Larzac (copiée sur une initiative de la Manche) amène Internet à haut débit via un collectif d’habitants.

N’oublions pas non plus ces débats de société engendrés sur le plateau, comme les combats contre la malbouffe, les OGM, la mondialisation libérale, les gaz de schiste, etc.

Ce tumulte local répercuté par les médias a été bénéfique à toute la région, au tourisme et à la vente des produits locaux. Lorsqu’on entend aujourd’hui des décideurs s’abriter derrière le droit pour justifier des expulsions à Notre-Dame-des-Landes, il faut leur rappeler que le droit n’est qu’une règle du moment, qui peut être modifiée, voire inversée. Exemple : l’arrachage des OGM était interdit (Bové a fait de la prison pour cela), maintenant ce sont les OGM qui sont interdits dans les champs, et c’est même l’Etat qui en a fait arracher !

BERGERIE LA BLAQUIERE (7)

Quant à notre « bergerie cathédrale » de La Blaquière, elle a été construite sans permis par des bénévoles, et financée en partie par le refus de l’impôt. Mais au final elle a quand même été inaugurée par  un ministre de la République : Michel Rocard. En fait, c’est la légitimité qui devrait toujours l’emporter sur la légalité ; l’oublier, comme à ND-des-Landes, c’est aller à contresens de l’histoire. Et combien d’hommes politiques (De Gaulle, Mandela, Havel, etc.), après avoir enfreint la loi, sont un jour devenus président de leur pays.

Bref, heureusement que François Mitterrand n’avait pas eu l’idée saugrenue d’expulser les occupants d’alors …

Léon Maillé
Paysan retraité

Pour les photos de la bergerie voir le Blog de EdithB
Nous avons reçu la lettre ouverte de Léon MAILLÉ par un adhérent, elle a été publiée par divers média, nous nous y mettons aussi, au peu tard, pour ceux qui ne l’aurait pas lue ; elle est peut-être issue du site de l’ACIPA vers lequel nous vous renvoyons aussi.
Share Button

Le printemps d’Inpact, l’agriculture citoyenne fait sa prise de terre

Cet événement sur 3 jours est ouvert à tout public avec des débats, des conférences, des visites de fermes et des concerts.

Printemps dINPACT léger

www.civam.org/index.php/actualites/209-evenement-rencontre/630-le-printemps-d-inpact-l-agriculture-citoyenne-fait-sa-prise-de-terre

Share Button